HISTOIRE DE LA LDH



1898 : création par des défenseurs du capitaine Dreyfus avec pour but l’aide et l’assistance à tout citoyen victime d’une injustice ou d’une atteinte à ses droits.

1903 : prise en compte des droits économiques et sociaux.

1922 : préserver la paix, création de la FIDH autour des Ligues françaises et allemandes.

Années 30 : dénonciation du fascisme et du  nazisme. 1935, signature du pacte du Front populaire au siège de la LDH.

1948 :  sous la plume de René Cassin, membre de la direction de la LDH, intégration des droits économiques, sociaux et culturels dans la DUDH.

Années 50/60 : engagement dans les luttes pour la décolonisation

Années 70 : campagnes pour les libertés civiles (contraception, avortement, droits des appelés et objection de conscience, …).

Depuis les années 80 : campagnes pour le droit de vote des étrangers, dénonciation du traitement policier de l’immigration et de l’asile.

Années 90 :
  • engagement sur les questions de citoyenneté sociale, contre la précarité, pour le droit au travail
  • engagement pour les droits de l’Homme au niveau européen, attention portée aux problèmes soulevés par les progrès de la science et des NTIC.

Années 2000 : implication dans les débats sur la mondialisation des droits de l’homme, indivisibilité des droits civils et politiques et des droits économiques et sociaux.